Previous Article Next Article Le contenu, piège à like ?
Posted in contenu

Le contenu, piège à like ?

Le contenu, piège à like ? Posted on 11 juin 2019Leave a comment

Snapchat serait le réseau le plus proche de la conversation réelle. Etonnant et pourtant, en lisant l’article «Sur les réseaux sociaux, le contenu n’existe que pour maximiser les likes» paru sur Usbek & Rica (à lire ici), Nathan Jurgenson, « chercheur en sociologie maison de Snapchat » porte un regard sans concession sur les réseaux sociaux :

« je soutiens l’éphémérité du réseau, et l’absence de métriques, les chiffres, les scores, étant pour moi l’une des pires choses des réseaux sociaux. Quand vous avez une conversation avec quelqu’un et que tout le monde peut y apposer un nombre, et noter chacune des phrases échangées, ça donne une conversation de qualité déplorable. Or, c’est la façon dont les réseaux sont conçus. Les chiffres dirigent tout. Ils produisent le contenu, ils ne le mesurent pas. Le contenu est celui qu’il est parce qu’il faut maximiser ces chiffres

Tu fais le lien avec le comportement des 1% de producteurs qui courrent après les likes ?
Je trouve particulièrement pertinente sa réflexion. Et j’avoue parfois m’être fait piéger par ces chiffres sur certaines de mes publications.

D’ailleurs, n’y a-t-il pas quelques fois des conversations privées qui se déroulent en public ? Je suis souvent surpris de voir des personnes que je ne connais pas (leur conversation remonte sur ma timeline parce qu’un contact commun a interagi dessus) tenir des propos que je qualifie de privés apparaitre ainsi sur un espace public.
Trop souvent, ils croient être entre potes alors qu’ils sont sur la place publique.

Revenons sur Snapchat. Cet article m’a donné envie de réinstaller l’application. Pour Nathan Jurgenson, Snapchat crée quelque chose de plus proche de la façon dont les gens communiquent sans écran. Et moi, je suis un fervent partisan des conversations. Reste à savoir si je vais trouver une audience « compatible » sur Snapchat pour converser.

Et si LinkedIn mettait en place un chat éphémère, tu l’utiliserais ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *