Next Article Un autre regard sur la detox digitale estivale
Posted in contenu

Un autre regard sur la detox digitale estivale

Un autre regard sur la detox digitale estivale Posted on 10 octobre 2018Leave a comment

Catherine Testa, dans un post sur LinkedIn que je vous invite à lire s’interroge sur cette habitude estivale que nous avons de vouloir nous détoxiquer de nos réseaux sociaux tout en l’exprimant publiquement dans des posts ou articles publiés sur … ces mêmes réseaux sociaux.

En réalité, elle prend le contrepied de cette tendance parce qu’elle vit (du verbe vivre) cette période totalement différemment. Elle part en « digital tox ».

« Parce que moi, c’est l’exact opposé. Avant de partir, j’ai embarqué tablette et smartphone en plus de mes habituels 3 livres par semaine.

Août sonne comme une « digital tox ».

Enfin, j’ai le temps de lire tous ces articles taggués « pour plus tard ». Enfin je trouve le temps de parcourir les partages de ceux que j’admire. Je dois te l’avouer : mon cerveau se délecte des flux LinkedIn. J’y trouve plus de matière que dans bien des journaux de plage qui titrent « réussir sa digital detox! ». Ironie.

J’ai apprécié son regard sur cette habitude. Parce qu’elle m’a touché personnellement dans ma propre habitude à faire ce break. Je ne me connecte à aucun réseau social, je m’interdis de jouer à CandyCrush. J’en profite pour lire des livres sur papier.

En fait elle pose une excellente question que je vous partage :

« Et de m’interroger. Au lieu de parler de digital détox, ne devrait-on pas simplement rééduquer notre rapport au temps ? Un peu comme pour les régimes. On n’arrête pas de manger, on apprend à manger. »

N’aurait-elle pas raison ? Lisez son article et dites-moi ce que vous en pensez. Et n’hésitez pas à suivre Catherine, son optimisme est contagieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *